Archive pour la Catégorie 'Reportage'

Marie O. l’énigmatique

Marie O. l'énigmatique dans Reportage mario

Florence Duc, photographe de situation

Florence Duc, photographe de situation dans Reportage bougainvillea-200x300Artiste peintre et photographe, Florence est une ancienne élève de l’École du LOUVRE à Paris. « L’art et l’esthétisme ont toujours fait partie de ma vie », nous confie-t-elle. Nomade, elle a passé 19 ans en Afrique, 3 ans au Brésil, sillonné l’Amérique du Sud, l’Australie et l’Europe. Ces périples ont aiguisé sa sensibilité artistique, son sens de l’observation et lui ont permis de constituer une importante bibliothèque de photos numériques.

« Le sujet est ma priorité. Je suis une photographe de situation, c’est la composition d’une scène vivante qui suscite chez moi le désir de la prendre en photo. J’aime particulièrement les portraits et la macro de fleurs. Pas de retouches, parfois un léger recadrage pour donner une dynamique ou optimiser une macro. Ces photos du Sénégal sont un rendez-vous émouvant, je n’y étais pas retournée depuis 20 ans. Je suis heureuse de les partager avec vous ».

Florence Duc expose du 8 au 20 janvier 2013 à la Maison de la Culture
(ouverture de 15h à 19h)

goree1 dans Reportage

Patrice Dhumes : l’éloge de la lenteur

Patrice Dhumes : l'éloge de la lenteur dans Reportage nu_nb-2-243x300

Patrice Dhumes est l’invité d’honneur de l’exposition Histoires de photos 2013. On le retrouvera simultanément à la Maison de la Culture, avec des portraits et nus, et à la Maison des Associations, avec des photographies pictorialistes*.

Patrice Dhumes a derrière lui une trentaine d’années de démarche artistique dans le domaine de la photographie. Son domaine de prédilection est le noir et blanc. Ses références sont les grands photographes comme Brassaï, René Jacques et, avant eux, Gustave Le Gray, Robert Demachy et d’autres, qui l’ont influencé tant dans la composition de l’image que dans l’exigence d’une qualité technique et esthétique du tirage noir et blanc.

« Mon goût pour la photographie en Noir & Blanc s’est affiné jusqu’à devenir une façon de voir les choses », nous confie-t-il.

A la suite d’une recherche personnelle sur les procédés photographiques historiques, Patrice Dhumes pratique depuis une quinzaine d’années le tirage à la gomme bichromatée, le cyanotype… et depuis deux ans, la prise de vue au collodion humide sur plaque de verre.

« Des photographies sans contrainte de temps, une sorte d’éloge de la lenteur ».

eglise_noirlac-211x300 dans ReportagePatrice Dhumes expose du 8 au 20 janvier (expo fermée les 12 et 13) :

Portraits et nus en noir et blanc
à la Maison de la culture

Photographies pictorialistes
à la Maison des associations

http://www.patricedhumes.com/

*Le pictorialisme est le premier mouvement important en photographie. Il s’agit de débarrasser la photographie de sa tare originelle – sa précision objective et mécanique – pour retrouver la subjectivité et le « flou » (d’où l’expression « flou artistique ») du dessin et de la peinture.

Marcel Sergère : toutes les couleurs du monde

Marcel Sergère est un autodidacte, passionné de voyages et de grands espaces. Il a débuté en noir & blanc mais a eu une vraie révélation pour la couleur depuis l’apparition de la diapositive. Il prend sur le vif des scènes teintées d’humanité. Il a fait de la photographie son métier et a travaillé pour l’agence Cosmos, puis a créé son entreprise de traitement de l’image. Il expose régulièrement et donne des conférences/projections. Il a publié un carnet de voyage sur le Népal.

Marcel Sergère expose du 8 au 20 janvier à la Maison de la Culture de Clermont-Ferrand (Attention, fermeture exceptionnelle les 12 et 13 janvier).

Marcel Sergère : toutes les couleurs du monde dans Reportage voyage

Christophe Duc : la photo passion

Christophe Duc : la photo passion dans Reportage cduc2-199x300Ce qui a amené Christophe à la photographie, c’est une affaire de famille. Son père était fana de photo et de super 8 dans les années 70. Les soirées projection de diapos ou de visionnage de films maison l’ont marqué. En grandissant, sa passion pour les voyages et l’automobile (Porsche particulièrement), ainsi que son intérêt pour les univers mécanique et industriel, ont nourri ses premiers pas dans la photo amateur.

Un séjour à Mulhouse au milieu des années 90 lui a permis de s’essayer au N&B au sein d’un club photo, en faisant lui-même ses tirages. Ensuite, ce fut la couleur et particulièrement la diapo. Quand arrive le le numérique au début du nouveau millénaire, Christophe commence progressivement à s’y intéresser puis finit par basculer totalement sur cette nouvelle technologie fin 2004.

« Je fais beaucoup de déplacements professionnels mais aussi personnels et je souhaite toujours avoir mon matériel à portée de main et shooter sans limites pour saisir les beaux moments. J’ai donc privilégié cet aspect pratique à l’aspect plus contraignant d’un boîtier reflex et ses optiques. Pour moi, la technique est secondaire et je ne retouche pas mes clichés ».cduc3-300x168 dans Reportage
Les sujets d’inspiration de Christophe sont nombreux, même si les thématiques liées à l’univers mécanique et au voyage (Amérique du Sud et Asie en particulier, paysages marins) restent ses favoris. Passionné de Jazz, il aime aussi immortaliser les musiciens sur scène. Enfin, il est inspiré par la lumière du soir, voire la photo de nuit.
Christophe Duc expose du 8 au 20 janvier à la Maison de la Culture de Clermont-Ferrand (attention, fermeture exceptionnelle  les 12 et 13 janvier)

Philippe Hoppler, le light painting qui décoiffe

Philippe Hoppler fait de la photographie pour le plaisir et cela transparaît à merveille dans ce diaporama qui contient, entre autres, une séance décoiffante… chez sa coiffeuse !

Exposition du 8 au 20 janvier à la Maison des Associations.

Cliquez pour voir le diaporama

Philippe Hoppler, le light painting qui décoiffe dans Reportage hoppler

Madeline Besson : douceur et sensualité

Madeline Besson : douceur et sensualité dans Reportage sensualite-maternelle-sandrine-et-edouard-automne-2012-14-300x214Madeline Besson, photographe numérique et argentique, aime tout autant travailler en couleur qu’en noir et blanc. « Seule compte pour moi la douceur, l’émotion, la sensualité émanant d’une photographie, d’une scène, d’un geste, d’un être… Sensualité maternelle d’un enfant au sein ou bien sensualité d’une musculature masculine… elle est partout autour de nous. Et mise en valeur grâce aux lumières tamisées d’une séance studio, chacun d’entre nous peut la percevoir ».

Alors… ouvrez grands les yeux ! du 8 au 20 janvier 2013 à la Maison de la Culture (fermeture exceptionnelle les 12 et 13 janvier)

Voir le site de Madeline Besson : http://madeline.besson.pagesperso-orange.fr

nu-3 dans Reportage

Louis Vidal immortalise l’instant

Louis Vidal immortalise l'instant dans Reportage dcn-88.19.03-p1.w-chenille-de-la-livree-des-pres-300x196Louis Vidal n’est pas né de la dernière pluie, il pratique la photographie depuis 1951. Il a commencé en autodidacte et a intégré en 1972 le club photo de l’INRA de Clermont-FD, qu’il a animé durant de nombreuses années.

Paysages, humains, nature, reportages de voyages… en noir et blanc ou en couleur, les photographies de Louis Vidal « immortalisent des lieux et des instants de vie qui, par la suite, témoigneront du passé ». Au cours de ses nombreux périples, il capte la vie avec l’idée de transmettre ses émotions à un large public, qui découvre ses clichés dans des diaporamas ou lors d’expositions.

Lors de cette édition 2013 de l’exposition « Histoires de photos », il nous présentera des photos de Nature. Techniquement, ces photos sont tirées d’après des diapositives directement sur du papier Ilfochrome (ex Cibachrome), procédé Positif – positif. Ce papier donne un éclat particulier aux prises de vues, qui n’ont donc subi aucun traitement informatique. Elles sont« nature ».dcn-89.23.12-p1.w-grenouille-et-libellule-rouge-300x196 dans Reportage

A ne pas manquer : Louis Vidal anime pendant l’exposition deux ateliers diaporama : l’un sur le Maroc, l’autre sur le Togo (voir le programme des ateliers).

Exposition du 8 au 20 janvier 2013 à la Maison de la Culture (fermeture exceptionnelle les 12 et 13 janvier)

 

Hervé Corneille le poète photosensible

Hervé Corneille fait rimer photographie avec poésie.

Du 8 au 20 janvier 2013 à la Maison des Associations

Voir son site : http://www.flickr.com/photos/my_back_yards/?v=1

Hervé Corneille le poète photosensible dans Reportage webhervecorneille-presentationoracle2013

Nathalie Bertron au coeur de la matière et des formes

Nathalie Bertron au coeur de la matière et des formes dans Reportage nb-winefog-111111-300x225Pour Nathalie Bertron, la photographie est avant tout une expérience, voire une expérimentation. Ses éclats de lumière sont comme des éclats de rire. Ils explosent, s’imposent et prennent la pose.

Elle extrait à sa façon les secrets de la matière et des formes, ose les cadrages décalés, les détails déroutants et les interprétations audacieuses sur des sujets du quotidien, sur ces objets qui nous entourent et que nous ne voyons plus. Ni retouche, ni recadrage. Juste la réalité à l’état brut, qui nous fait voyager vers une autre dimension.  Les résultats sont graphiques, souvent mystérieux. « Rien n’est banal en soi, tout est une question de regard ».pict0018-300x200 dans Reportage

Voir son site :
http://eclats-de-lumiere.over-blog.com/

Nathalie Bertron expose sesphotos abstraites du 8 au 20 janvier 2013 à la Maison des Associations.

12



Tuezpasnosanimaux |
Lefrancvincent2 |
Islande, terre de contrastes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Animaux et nature
| Photosfolies
| Erexered