Dimitri Bérard ou le refus de la facilité

Dimitri Bérard ou le refus de la facilité dans Reportage meandre_de_queuilleDimitri Bérard pratique la photo depuis la fin des années 90. Il a débuté en club, puis rapidement en solo.
Influencé par les peintres impressionnistes, il a commencé par travailler sur le paysage puis sur le panoramique, qui, selon lui, traduit le mieux ce qu’il voit.
« Bizarrement, mes photographes préférés ne sont pas les paysagistes mais plutôt les reporters et plus particulièrement ceux de la vague des humanistes ».
La recherche plastique de Dimitri évolue aujourd’hui vers plus de sobriété, de dépouillement et un évident refus de la facilité. « Cela m’amène à parcourir un difficile chemin, source de nouvelles satisfactions ».place_de_jaude-300x104 dans Reportage
Le travail de Dimitri Bérard est à découvrir du 8 au 20 janvier 2013 à la Maison de la Culture (fermeture exceptionnelle les 12 et 13 janvier)

0 Réponses à “Dimitri Bérard ou le refus de la facilité”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Tuezpasnosanimaux |
Lefrancvincent2 |
Islande, terre de contrastes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Animaux et nature
| Photosfolies
| Erexered